Analyse textuelle (1/6)
 

© 2018 Dr. Guy Spielmann 
Dernière mise à jour:
2 avril 2018


    Le texte ci-dessous est celui d'une chanson contemporaine française par l'auteur compositeur Francis Cabrel.
    Du point de vue de la typologie textuelle la chanson partage plusieurs caractéristiques communes avec certaines formes poétiques non-musicales. Le premier objet d'analyse est la forme: avant de se poser des questions sur le sens, il faut identifier les principales caractéristiques formelles du texte, à commencer par son organisation.
     Ici, il faut tenir compte du fait que la saisie la plus «normale» du texte se fait par l'audition de la chanson, et non par la lecture. Toutefois, la mise en page utilisée ici, on le verra, reflète la présence de marqueurs de sens dans le texte lui-même, c'est-à-dire d'indices qui permettent à l'auditeur (ou au lecteur) d'organiser ce qu'il entend (ou voit) pour en tirer un sens coherent. C'est volontairement que j'ai omis le titre, marqueur important mais qui ne figure pas dans la version chantée: le chanteur n'annonce pas le titre avant de commencer sa chanson (en tout cas, pas dans la chanson telle qu'on peut l'entendre sur le disque—il peut le faire lorsqu'il l'interprète en public).

     Pour procéder à cette analyse, il faut tenir compte de certains paramètres fondamentaux:

  • La linéarité. L'audition impose une direction de lecture unique, du début de la chanson à la fin. Le sens se construit donc par accumulation d'indices de la première à la dernière ligne, mais aussi par le jeu des renvois à ce qui vient (anaphore), où à ce qui a déjà été établi (cataphore).
  • Les paramètres de l'énonciation: énonciateur, énonciataire, temps et lieu, narrateur/narrataire.
  • Le développement de champs lexicaux (ensemble de mots dont le sens est proche) dans l'établissement d'une ou plusieurs thematiques.
  • Les stratégies discursives et rhétoriques qui permettent de générer des effets de sens.
  • L'utilisation d'implications, d'allusions, de connotations.
  • L'exploitation de certaines conventions propres à tel ou tel type textuel.
  • L'appel à un ou des domaines de connaissances, généraux ou particuliers.

    Puisqu'il s'agit ici d'un texte narratif, on peut ensuite aborder les questions plus particulièrement liées à ce type:

  • La construction des personnages (attention, pas de psychologie!)
  • Le déroulement narratif: est-il linéaire? Comporte-t-il des séquences bien déterminées et, le cas échéant, par quels marqueurs?
  • Le type de narrateur; comment se manifeste-t-il dans le texte?
  • Les caractéristiques principales de l'univers fictionnel quis est construit par le texte.

    Enfin, on en arrive aux buts que le texte semble vouloir atteindre, à l'effet qu'il est censé avoir sur l'auditeur.


Depuis le temps que je patiente1
Dans cette chambre noire,
J'entends qu'on s'amuse et qu'on chante
Au bout du couloir.
Quelqu'un a touché le verrou
2
Et j'ai plongé vers le grand jour:
J'ai vu les fanfares
3, les barrières
Et les gens autour.
1. attends



2. système de fermeture
3. orchestres

 

>> SUITE

[ HAUT ]