Dr. Guy Spielmann @ Georgetown University (USA)
 
  France: Territoire
© 2014 Guy Spielmann

LA STRUCTURE DU TERRITOIRE FRANÇAIS: DES PROVINCES D'ANCIEN RÉGIME AUX RÉGIONS (1956)
Note: ce document ne tient pas compte (pour l'instant…) de la réforme des collectivités locales entreprises par le gouvernement en 2014.

A. Les Provinces de France à la veille de la Révolution
   Le terme de «province» recouvre diverses réalités à diverses époques. La majorité des provinces traditionnelles tire ses origines de fiefs féodaux (principautés, duchés, comtés, vicomtés) qui ont été progressivement rattachés au royaume de France (qui, jusqu'au XVIe siècle, se confondait pratiquement avec le «domaine royal»), principalement par le jeu des mariages, des héritages et des cessions par traité. Lors de ces acquisitions, l'intégrité des territoires n'a pas toujours été respectée; à partir de la fin du Moyen-Âge, l’administration territoriale du royaume répond à une redécoupage en généralités—parfois aussi nommées intendances depuis le XVIIe siècle—pour l'administration fiscale, et en gouvernements pour l'administration militaire et judiciaire. Certains territoires comme le Perche, le Bugey ou la Dombes, possédant une identité forte et ancienne, l'ont perdue en s'amalgammant à ces nouvelles circonscriptions, sans pour autant cesser d'exiter en tant qu'entités socio-culturelles, parfois jusqu'à nos jours, où l'on parle de «pays» (dans le domaine du tourisme ou de l'aménagement du territoire). La situation était encore compliquée par la division du royaume en «pays d'élections», où l'impôt était collecté directement, et les «pays d'états» où il était voté par une assemblée locale.
    Lorsqu'on fait référence aux «anciennes provinces francaises» sans autre précision, il s'agit généralement des gouvernements tels qu'ils existaient juste avant la Révolution, lorsqu'un édit (1787) instaura un nouveau système où le terme de «province» fut introduit pour désigner ces principales subdivisions administratives du royaume. Quant au mot «Région», on le gardera donc seulement en référence aux 22 «Régions de programme» créées par regroupement de départements en 1955, d'abord au nombre de 19, puis redécoupées en 22 par un arrêté du 28 novembre 1956.
   La liste chronologique ci-après est établie d'après les rattachements au royaume (R) ou au domaine royal (D). Les villes indiquées en gras sont sont les sièges de gouvernements, considérées aujourd'hui comme «capitales» des provinces; les villes dont le nom est souligné étaient les «chefs-lieux» de généralité (depuis le XVIIe siècle).

I. Le «Domaine royal» des origines (Xe -XIIe siècles)
1. Île-de-France (Paris)
2. Berri (Bourges) > vicomté de Bourges, acquis dès 1101.
3. Orléanais (Orléans) > Comté d'Orléans, originellement rattaché au domaine royal.
II. Le Moyen-Âge (XIIIe -XIVe siècles)
4. 1204: Normandie (Rouen, Caen, Alençon) > Duché de Normandie (D).
5. 1271: Languedoc, (Toulouse, Montpellier) > Comté de Toulouse (D).
6. 1313: Lyonnais (Lyon) > Comté de Lyon (R).
7. 1343: Dauphiné (Grenoble) > Dauphiné de Viennois (R)
8. 1361: Champagne (Troyes, Châlons) > Comté de Champagne (D)
9. 1371: Aunis (La Rochelle), fief d'Aquitaine (R)
10. 1371: Saintonge (Saintes), fief d'Aquitaine (R)
III. La Renaissance (XVe -XVIe siècles)
11. 1416: Le Poitou, fief d'Aquitaine (Poitiers)
12. 1453: L' Aquitaine (Bordeaux) > Le Duché d'Aquitaine
13. 1477: La Bourgogne (Dijon)
14. 1482: La Picardie (Amiens)
15. 1482: L'Anjou (Angers)
16. 1482: La Provence > Le Comté de Provence (Aix)
17. 1515: Le Comté d'Angoulême (Angoulême)
18. 1527: Le Bourbonnais (Moulins) > Duché de Bourbon (D).
19. 1527: La Marche (Guéret) > Comté de la Marche (D).
20. 1532: La Bretagne (Nantes, Rennes) > Duché de Bretagne (D), rattaché à la suite du mariage de la duchesse Anne avec Charles VIII, puis, à la mort de celui-ci, avec son successeur Louis XII.
21. 1584: Le Maine (Le Mans) > Comté du Maine (D).
22. 1584: La Touraine (Tours)
23. 1589: Le Limousin (Limoges)
IV. L'Ancien Régime (XVIIe -XVIIIe siècles)
24. 1607: Le Comté de Foix (Foix)
25. 1610: Le Duché d'Auvergne (Clermont-Ferrand, Riom)
26. 1620: Le Béarn (Pau) > Vicomté de Béarn (D).
27. 1648: L'Alsace (Strasbourg) > Landgraviat de Haute-Alsace (R).
28. 1659: Le Comté d'Artois (Arras) > Fief des Pays-Bas espagnols des Habsbourg
29. 1659: Le Roussillon (Perpignan)
30. 1668: Les Flandres (Lille) > Intendance de Frandre (La Flandre française, augmentée d'une partie du Hainaut), Anciennement partie des Pays-Bas espagnols. (R)
30b. 1673: La principauté d'Orange, territoire rattaché à l'empire germanique annexé en 1673, puis cédé à la France en 1713 au traité d'Utrecht.
31. 1678: La Franche-Comté (Besançon) > Fief du comté de Bourgogne (R). Conquise militairement sous Louis XIV.
32. 1766: Le Duché de Lorraine (Nancy), territoire de l'empire germanique devenu en 1736 possession viagère de Stanislas Leszczynski, roi de Pologne (et beau-père de Louis XV), et qui revient au royaume de France à sa mort .
33. 1768: La Corse (hors carte) (Ajaccio, Bastia) (R)
34. Le Duché de Nivernais. Le Nivernais, bien que dépendant du royaume de France, n'avait pas été rattaché au domaine royal en 1789.
VI. Territoires actuellement français ne faisant pas partie du royaume en 1789
35. 1791: Le Comtat Venaissin, fief du pape (Carpentras) et la ville d'Avignon.
36. 1798: La République de Mulhouse, alliée aux cantons suisses
37. 1860: Le Duché de Savoie, fief du royaume de Sardaigne (Chambéry)
38. 1860: Le Comté de Nice, fief du royaume de Sardaigne (Nice)
39. 1816: La Principauté de Montbéliard (Montbéliard)

Carte synthétique montrant les anciennes provinces (couleurs/nom en noir) et les régions actuelles (limites et nom en blanc)
cliquez sur la carte pour l'aggrandir

B. Les Régions depuis 1956 (avec les départements qui les composent)

Alsace
(67) Bas-Rhin
(68) Haut-Rhin
Aquitaine
(24) Dordogne
(33) Gironde
(40) Landes
(47) Lot-et-Garonne
(64) Pyrénées-Atlantiques
Auvergne
(03) Allier
(15) Cantal
(43) Haute-Loire
(63) Puy-de-Dôme
Basse-Normandie
(14) Calvados
(50) Manche
(61) Orne
Bourgogne
(21) Côte-d'Or
(58) Nièvre
(71) Saône-et-Loire
(89) Yonne
Bretagne
(22) Côtes-d'Armor (anciennement «Côtes du Nord»)
(29) Finistère
(35) Ille-et-Vilaine
(56) Morbihan
Centre
(18) Cher
(28) Eure-et-Loir
(36) Indre
(37) Indre-et-Loire
(41) Loir-et-Cher
(45) Loiret
Champagne-Ardenne
(08) Ardennes
(10) Aube
(51) Marne
(52) Haute-Marne
Corse
(2A) Corse-du-Sud
(2B) Haute-Corse
Départements d'Outre-Mer
(971) Guadeloupe
(972) Martinique
(973) Guyane
(974) La Réunion
(975) Saint-Pierre-et-Miquelon
(976) Mayotte
Franche-Comté [Besançon]
(25) Doubs
(39) Jura
(70) Haute-Saône
(90) Territoire de Belfort
Haute-Normandie [Rouen]
(27) Eure
(76) Seine-Maritime
Ile-de-France (anciennement «Région parisienne»)
(75) Paris
(77) Seine-et-Marne
(78) Yvelines
(91) Essonne
(92) Hauts-de-Seine
(93) Seine-Saint-Denis
(94) Val-de-Marne
(95) Val-d'Oise
Languedoc-Roussillon
(11) Aude
(30) Gard
(34) Hérault
(48) Lozère
(66) Pyrénées-Orientales
Limousin
(19) Corrèze
(23) Creuse
(87) Haute-Vienne
Lorraine
(54) Meurthe-et-Moselle
(55) Meuse
(57) Moselle
(88) Vosges
Midi-Pyrénées
(09) Ariège
(12) Aveyron
(31) Haute-Garonne
(32) Gers
(46) Lot
(65) Hautes-Pyrénées
(81) Tarn
(82) Tarn-et-Garonne
Nord-Pas-de-Calais
(59) Nord
(62) Pas-de-Calais
Pays de la Loire
(44) Loire-Atlantique
(49) Maine-et-Loire
(53) Mayenne
(72) Sarthe
(85) Vendée
Picardie
(02) Aisne
(60) Oise
(80) Somme
Poitou-Charentes
(16) Charente
(17) Charente-Maritime
(79) Deux-Sèvres
(86) Vienne
Provence-Alpes-Côte-d'Azur («PACA»)
(04) Alpes-de-Haute-Provence (Anciennement «Basses-Alpes»)
(05) Hautes-Alpes
(06) Alpes-Maritimes
(13) Bouches-du-Rhône
(83) Var
(84) Vaucluse
Rhône-Alpes
(01) Ain
(07) Ardèche
(26) Drôme
(38) Isère
(42) Loire
(69) Rhône
(73) Savoie
(74) Haute-Savoie
Territoires d'Outre-Mer (TOM)
(984) Terres Australes et Antarctiques
(986) Wallis et Futuna
(987) Polynésie Française
(988) Nouvelle-Calédonie

Carte des régions et des départements
cliquez sur la carte pour l'aggrandir

C. Autres découpages territoriaux
Outre les départements (qui datent de la Révolution) et les régions (depuis 1956), d'autres divisions territoriales sont utilisées pour des motifs spécifiques: éducation (académies), religion (diocèses), défense (régions militaires), élections (cantons), et touristiques («pays»). S'y ajoutent des entités économiques (communautés d'agglomérations ou de communes), ainsi que les aires agricoles qui bénéficient d'une appelation d'origine contrôlée (AOC) pour le vin, le fromage, la viande d'élevage, etc.

Carte des zones de vacances scolaires (regroupements d'académies)

Cette division en trois zones détermine les dates de vacances scolaires; elle est destinée à éviter les départs simultanés trop nombreux qui créent des conditions de circulation difficiles.

Carte des diocèses
Les villes indiquent les évéchés